You are currently viewing Pêche à la carpe – Aucune prise interdite – George Benos

Pêche à la carpe – Aucune prise interdite – George Benos

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:22 décembre 2019
  • Post category:Actualités

C'était début février, et comme les jours commençaient à s'allonger un peu plus, il y eut les premiers signes très subtils que le printemps était à nos portes et que tout recommençait à prendre vie; et je me suis retrouvé à élaborer des plans pour une campagne Burghfield complète et sans retenue!

Cette année, après avoir longuement réfléchi à ma campagne précédente au cours de l'hiver et à l'expérience et aux connaissances acquises l'année précédente

Cela peut sembler à certains être l'homme paresseux

C'était fin mars avant ma première bouchée, qui était une belle vieille commune bicolore dorée de 33 lb. C'était une bouchée relativement précoce pour moi aussi, car l'année précédente, je pense que nous étions bien en mai avant ma capture. Après cela, encore une fois le bit de fosse en arrière et les semaines suivantes ont été difficiles pour moi et j'ai continué à entendre de petits extraits de ce qui se passait autour de la fosse, en me demandant si je faisais tout mal! Cependant, je suis resté sur mon plan et j'ai continué à essayer de tout bloquer. En fait, je ne voulais vraiment pas savoir ce qui se passait autour de moi à moins que ce soit la commune elle-même qui ait fait son apparition.

J'ai réussi quelques autres morsures hors de la zone avant la fin du mois de mai, et à ce moment-là, l'herbe avait pris possession de la fosse et, comme d'habitude, les bateaux-appâts avaient été arrêtés jusqu'au 1er octobre et, avec elle, la pression du pêcheur avait chuté temps.

Ma zone commençait à peine à mûrir et avait vu des appâts réguliers depuis près de 3 mois, avec une pression de pêche minimale, donc à partir de maintenant jusqu'à ce que les bateaux d'appâts reviennent en jeu, je pêcherais ma zone avec deux tiges sur l'appât et utiliser l'autre comme une canne itinérante si je voyais des signes de poissons ailleurs dans la nage.

Les choses ont brillamment commencé avec un coup de 3 poissons lors de mes 4 premières nuits de pêche à la ligne, ce qui m'a donné confiance et bourdonné pour revenir. Je suis revenu pour un appât au milieu de ma semaine de travail pour tout préparer. Heureusement, la côte était claire et une heure et demie plus tard et deux seaux d'appâts plus légers, je me suis retrouvé à conduire sur la m4 avec un énorme sourire sur le visage et un bourdonnement pour revenir !!

Les semaines suivantes ont semblé se dérouler dans un flou avec quelques autres gros coups et beaucoup de suppression, il semblait certainement que le poisson se présenterait sur vous à l'improviste, et tout l'enfer se déchaînerait et puis juste ils

Nous étions maintenant en juillet et les nuits chaudes et collantes avec des insectes étaient horribles, car je semble être mordu par tout ce qui bouge. Avec une persévérance acharnée, je m'en suis tenu à cela, car la commune elle-même n'avait toujours pas fait son apparition, et c'était toujours tout pour jouer!

Ce qui s'est passé ensuite est un épisode qui pourrait bien me hanter pour le reste de mes jours

En descendant le chemin, j'ai été accueilli par nul autre que l'adorable (Norza) Lewis Read! Après un peu de plaisanteries et une conversation, j'ai décidé que je ne pêcherais pas cette nuit-là, comme Lewis était dans la natation, mais comme par chance, il n'était là que pour une nuit de travail et partait très tôt le lendemain matin, donc

Le lendemain matin, j'étais debout avant mon réveil et me suis rendu dans une petite zone d'observation, un endroit d'où je pouvais voir ma zone de pêche. Je n'ai pas

C'était maintenant ou jamais, alors qu'il passait devant moi, je me suis littéralement précipité à la nage et j'ai poussé deux piques dans mes trous de pique et j'ai poussé les tiges déjà appâtées et enroulées dans la zone de danger. Je me suis alors retourné et j'ai assemblé la tige suivante, et à peine l'avais-je prêtée contre l'arbre que la première tige était partie!

Après une bataille animée, un miroir à mi-20 était rapidement dans le filet, je l'ai transféré dans un sac pendant que je me triais, vérifiais l'hameçon et le gréement, puis commençais à enrouler la tige. Avant que je puisse finir que l'autre tige était loin, celle-ci s'est avérée être une tanche embêtante, j'ai donc fini d'envelopper la première tige et de la récupérer rapidement sur le premier mandrin. J'ai ensuite vérifié méthodiquement le gréement et enroulé la tige de Tench, je me suis aligné pour le plâtre et la tige que je venais de lancer était de nouveau loin!

Dès que j'ai levé la tige, je savais juste que j'étais attaché à quelque chose de spécial. Le plomb avait déjà chuté sur la prise et le poisson remontait à la surface, avec un énorme et gros jeu d'épaules et de cadre pour l'accompagner. Pendant quelques secondes c'était impasse et rien ne bougeait, puis elle a décidé qu'elle ferait du kite gauche ce qui ne serait pas bon pour moi! Par chance, j'étais déjà dans mes cuissardes, alors j'ai rapidement sauté et j'ai progressé dans la marge gauche pour redresser l'angle de la ligne; heureusement, cela a fonctionné et le poisson a alors décidé de commencer le kite très puissamment à ma droite. C'était parfait et c'était juste un cas de maintien et de gain de ligne alors qu'elle se dirigeait vers le côté droit de la natation, mais la première avait d'autres plans et a procédé à quelques courses très puissantes d'environ 30/40 mètres mais heureusement tout droit sorti en eau libre.

Près de 80 mètres bizarres devant moi se trouvait une barre sauvage qui était étouffée par de l'herbe. Je ne pouvais pas

Par chance, il y avait un mur de mauvaises herbes qui s'était accumulé sur le bord de l'île, de haut en bas, ce qui était clairement impénétrable car le poisson semblait juste rebondir dessus! Après ce dernier effort haletant pour la liberté, elle a été presque battue et alors que le poisson s'approchait de moi et revenait au centre de la nage, glissant juste sous la surface, j'ai vu l'énorme cadre d'une commune. J'étais encore dans l'eau à ce stade, et sans l'aide de lunettes sur et avec le soleil sur mon visage, ma vision était en baisse, mais je dois admettre à ce moment-là et en regardant où mon noyau de plomb était par rapport à la queue Je pensais que c'était ça, je

Le poisson a décidé d'avoir une dernière tentative de liberté et s'est enfoui dans la mauvaise herbe qui poussait sur le plateau marginal, mais une pression constante l'a rapidement fait remonter à la surface et elle était maintenant retournée et me regardait directement. Nous nous sommes assis là à nous regarder dans le soleil du matin et je pouvais voir la bouche parfaite et l'intérieur blanc de sa gorge. C'était ça. Le filet était à peine 2 pieds d'être glissé sous elle

Maintenant, alors que je

Après cela, j'ai essayé du mieux que je pouvais de me dépoussiérer et de continuer, faisant de mon mieux pour essayer de me convaincre que c'était l'un des autres gros biens communs (ce qui aurait bien pu être le cas) et j'ai réussi quelques piqûres de plus. En fait, jusqu'au moment de la rédaction de 17 au total, avec quelques jolies.

Il

Joyeux Noel 🐿

George Beenos

Produits Gardner utilisés

covert dark wide gape

Crochet à pointe large Talon Dark Gape Covert

Détails

Tresse Hydro-Sink

Détails

Ultra Skin

Détails

La pêche à la carpe